URCA - Chef de file

L’Université de Reims Champagne Ardenne (URCA) est une université pluridisciplinaire accueillant 24 000 étudiants. Parmi les 31 unités de recherche de l’URCA, deux sont impliquées dans le projet Valbran : FARE (Fractionnement des Agro-Ressources et Environnement), unité URCA-INRA et l’ICMR (Institut de Chimie Moléculaire de Reims), unité URCA-CNRS.

Les recherches développées à FARE concernent la valorisation de la biomasse lignocellulosique en molécules d’intérêt notamment par des voies biotechnologiques. Parmi ses thèmes de recherche, l’ICMR développe des voies de synthèse originales de molécules pour les secteurs de la santé et de la bioraffinerie. FARE et ICMR collaborent depuis une quinzaine d’années pour développer des voies de fonctionnalisation enzymatique des glucides à faible impact environnemental et ainsi produire des molécules originales difficilement accessibles pour différentes applications.

URCA - Project leader

The University of Reims Champagne Ardenne (URCA) is a multidisciplinary university with 24,000 students. Two of the 31 research units from URCA are involved in the Valbran project: the URCA-INRA unit FARE (Agro-Resources Fractionation and Environment), and the URCA-CNRS unit ICMR (Institute of Molecular Chemistry from Reims).

The research developed at FARE concerns the valorization of lignocellulosic biomass into molecules of interest, in particular by biotechnological processes. Among its research themes, ICMR develops original synthetic ways to access molecules for the health and biorefinery sectors. FARE and ICMR have collaborated over the past 15 years to develop enzymatic functionalization of carbohydrates with low environmental impact and thus to produce original molecules that are difficult to access for different applications.

URCA - Projectleider

L’Université de Reims Champagne Ardenne (URCA) est une université pluridisciplinaire accueillant 24 000 étudiants. Parmi les 31 unités de recherche de l’URCA, deux sont impliquées dans le projet Valbran : FARE (Fractionnement des Agro-Ressources et Environnement), unité URCA-INRA et l’ICMR (Institut de Chimie Moléculaire de Reims), unité URCA-CNRS.

Les recherches développées à FARE concernent la valorisation de la biomasse lignocellulosique en molécules d’intérêt notamment par des voies biotechnologiques. Parmi ses thèmes de recherche, l’ICMR développe des voies de synthèse originales de molécules pour les secteurs de la santé et de la bioraffinerie. FARE et ICMR collaborent depuis une quinzaine d’années pour développer des voies de fonctionnalisation enzymatique des glucides à faible impact environnemental et ainsi produire des molécules originales difficilement accessibles pour différentes applications.

Université Picardie Jules Verne (GEC)

L’Unité de Génie Enzymatique et Cellulaire (GEC, FRE 3580 CNRS) est une unité de recherche commune à l’Université Picardie Jules Verne (UPJV, Amiens) et à l’Université de Technologie de Compiègne (UTC). Les activités de recherche sont orientées autour de deux domaines : métabolisme des plantes et bioresources ; biomimétisme et diversité moléculaire. Le GEC a acquis une forte reconnaissance nationale et internationale dans le domaine de la biotechnologie et surtout en biocatalyse, biotechnologie végétale, matériaux et molécules biosourcés ainsi qu’en biomimétisme. L’unité vise à combiner une meilleure compréhension des processus cellulaires et biologiques avec l’application de nouvelles approches biotechnologiques.

Université Picardie Jules Verne (GEC)

The CNRS laboratory “Enzyme and Cell Engineering” (GEC, FRE 3580 CNRS) is a Joint Research Unit located at Amiens, Picardie Jules Verne University (UPJV) and at Compiègne University of Technology (UTC). Researches activities revolve around two main areas: plant metabolism and bioresources; and biomimetic and molecular diversity. GEC has acquired a strong national and international recognition in the field of biotechnology and especially in biocatalysis, plant biotechnology including biosourced materials and molecules as well as biomimicry. The unit aims at combining a better understanding of cellular and biological processes with the application of novel biotechnological approaches and technologies.

Université Picardie Jules Verne (GEC)

L’Unité de Génie Enzymatique et Cellulaire (GEC, FRE 3580 CNRS) est une unité de recherche commune à l’Université Picardie Jules Verne (UPJV, Amiens) et à l’Université de Technologie de Compiègne (UTC). Les activités de recherche sont orientées autour de deux domaines : métabolisme des plantes et bioresources ; biomimétisme et diversité moléculaire. Le GEC a acquis une forte reconnaissance nationale et internationale dans le domaine de la biotechnologie et surtout en biocatalyse, biotechnologie végétale, matériaux et molécules biosourcés ainsi qu’en biomimétisme. L’unité vise à combiner une meilleure compréhension des processus cellulaires et biologiques avec l’application de nouvelles approches biotechnologiques.

ULg – Gembloux Agro-Bio Tech

Twee spelers van de Universiteit van Luik zijn bij het project ValBran betrokken (1) het laboratorium van Molecular Biofysica interfaces die bevoegd de karakterisatie van fysisch-chemische eigenschappen van surfactanten. Twee bijkomend benaderingen, een experimentele en een andere modelling, worden gebruikt om de grensvlakeigenschappen en membraanwisselwerking van amfifilische moleculen te studeren en om de structuur-functie relaties van surfactanten en hun actiemechanisme in de landbouw- en de gezondheid velden te begrijpen, (2) de Universiteit-Bedrijf interface, die onderzoekers op het vlak van de economische herstel van resultaten en onderzoeken ondersteunt en adviseert.

 

ULg – Gembloux Agro-Bio Tech

Deux acteurs de l’Université de Liège interviennent dans le projet ValBran : (1) le laboratoire de Biophysique moléculaire aux Interfaces qui est compétent dans la caractérisation des propriétés physico-chimiques de molécules tensioactives. Deux approches complémentaires, l’une expérimentale et l’autre de modélisation, sont utilisées pour étudier les propriétés interfaciales et d’interaction membranaire de molécules amphiphiles afin de comprendre les relations structure-fonction des tensioactifs et leur(s) mécanisme(s) d’action dans les domaines agronomique et de santé humaine. (2) l’Interface Entreprises-Université qui accompagne et conseille les chercheurs dans la voie de la valorisation économique des résultats et travaux de recherche.

 

ULg – Gembloux Agro-Bio Tech

Two actors from the University of Liege are involved in the ValBran project: (1) the Laboratory of Molecular Biophysics at Interfaces, which is competent in characterizing the physico-chemical properties of surfactant molecules. Two complementary approaches (experimental and modeling) are used to study the interfacial and membrane interaction properties of amphiphilic molecules in order to understand the structure-function relationships of surfactants and their mechanism(s) of action in the fields of agronomy and human health. (2) the Enterprise-University Interface which accompanies and advises researchers on the economic valorization of the research results and works.

ValBiom asbl

ValBiom est une association belge, active dans la promotion des valorisations non-alimentaires de la biomasse. Experts dans les bioénergies et les produits biobasés, les ingénieurs de ValBiom maîtrisent les aspects technique, économique, environnemental et législatif du développement durable de ces domaines. ValBiom joue ainsi un rôle de guichet en informant et en conseillant de manière indépendante les porteurs de projet, les acteurs des filières concernées ainsi que les autorités publiques.

Dans le projet ValBran, ValBiom assure plus spécifiquement l’analyse de cycle de vie de la fabrication des molécules tensio-actives à partir de son de blé, ainsi que tous les aspects liés à la communication du projet (supports de valorisation, actions de communication, évènements, etc.).

ValBiom asbl

ValBiom est une association belge, active dans la promotion des valorisations non-alimentaires de la biomasse. Experts dans les bioénergies et les produits biobasés, les ingénieurs de ValBiom maîtrisent les aspects technique, économique, environnemental et législatif du développement durable de ces domaines. ValBiom joue ainsi un rôle de guichet en informant et en conseillant de manière indépendante les porteurs de projet, les acteurs des filières concernées ainsi que les autorités publiques.

Dans le projet ValBran, ValBiom assure plus spécifiquement l’analyse de cycle de vie de la fabrication des molécules tensio-actives à partir de son de blé, ainsi que tous les aspects liés à la communication du projet (supports de valorisation, actions de communication, évènements, etc.).

ValBiom asbl

ValBiom is a Belgian association that promotes the valorisation of non-alimentary biomass.  Experts in bio-based energy and products, Valbiom engineers are well-versed in the technical, economic, environmental, and legislative aspects of sustainable development.  ValBiom therefore serves as a mediator for the industry by consulting with project managers, actors in the relevant sectors, and governing authorities.

For the ValBran project, ValBiom ensure more precisely the life-cycle analysis for the production of surfactant molecules from wheat bran, as well as all aspects related to the communication of the project (communication supports and actions, events…).

Inagro

INAGRO is een netwerk van West-Vlaamse kmo’s die innovatieve producten en diensten ontwikkelen voor de landbouwsector. Het brengt landbouwers en kmo’s samen, met als doel de landbouwsector duurzamer en ecologischer te maken en de kmo’s economisch te versterken.

Inagro asbl

INAGRO regroupe des PMEs actives en tant que fournisseurs dans le domaine de l’agriculture. Son objectif est double : d’un côté stimuler l’innovation par les PME et d’autre part réaliser une agriculture plus durable. Au-travers de cette double mission, INAGRO veut que les PMEs développent des nouvelles techniques applicables dans le secteur agricole.

Inagro

At INAGRO, a part of the task is located within Agreon which is a network of SME’s from West-Flanders that develop innovative products for the agricultural sector. It brings farmers and SME’s together, with the aim of helping to make the agricultural sector more ecological and the SME’s economically stronger.

VITO (SCT)

VITO est un organisme européen indépendant de recherche, actif dans les domaines des cleantech et du développement durable. Sa division « Séparation et Technologies de Conversion » (SCT) a organisé sa stratégie de recherche dans le domaine de la chimie durable. SCT dispose d’une expérience nationale et internationale de 20 ans dans le domaine de la technologie membranaire et du développement de modules membranaires. La force de SCT porte sur l’intégration des technologies séparatives au sein de procédés de conversion.

Dans le projet ValBran, VITO permettra d’optimiser les procédés biotechnologiques en étroite collaboration avec les autres partenaires du projet. D’autre part, le transfert technologique qui sera assuré par VITO à l’échelle pilote permettra de valider les procédés les plus prometteurs développés dans le projet du point de vue économique et environnemental.

VITO (SCT)

The Flemish Institute for Technological Research (VITO) implements customer-oriented research projects and develops innovative products and processes. The multidisciplinary business unit Separation and Conversion Technology (SCT) has organized its strategic research program around the theme ‘Sustainable Chemistry’. The focus on innovation for sustainable chemistry is in three domains, i.e. process intensification, sustainable use of raw materials and renewable, bio-based chemicals. SCT will intensify the sugar ester as well as alkylglycoside enzymatic synthesis process by removing the (co)product as well as by recycling the used solvents. Herefor mainly membrane based filtration technologies will be used.

VITO (SCT)

De Vlaamse Instelling voor Technologisch Onderzoek (VITO) voert klant-gerichte onderzoeksprojecten uit en ontwikkelt innovatieve producten en processen. De multidisciplinaire unit Scheiding en Conversie Technologie (SCT) heeft zijn strategisch onderzoeksprogramma gefocust op ‘Duurzame Chemie’ en meer specifiek op de 3 domeinen: proces intensificatie, duurzaam gebruik van grondstoffen, en biogebaseerde chemicaliën. SCT zal het enzymatisch synthese proces voor suikeresters alsook alkylglycoside intensifiëren door het (co)product te verwijderen en het solvent te recycleren. Hiervoor zullen vnl membraan gebaseerde filtratie technologieën worden gebruikt.

Project partners